jeudi 6 janvier 2022

La sortie est au fond du Webb

 

C’est l’aventure scientifique la plus passionnante pour le grand public depuis les expériences du LHC qui avaient permis de confirmer en 2012 l’existence du boson de Higgs, une mystérieuse particule élémentaire qui a le don de conférer une masse aux consœurs qui interagissent avec elle. Stoppé provisoirement aux fins de maintenance et de développement, le LHC cède la place, dans nos imaginaires, au télescope James Webb. Après l’exploration de l’infiniment petit place à l’exploration de l’infiniment grand. Fruit d’un projet vieux de trente ans, ce nouvel instrument succède au vénérable Hubble. Doté d’un plus grand miroir, mais surtout spécialisé dans l’observation de « l 'infrarouge proche et moyen, tout en incluant une partie du spectre située dans le domaine du visible (longueurs d'onde allant de 0,6 à 28 μm) », positionné à un point de Lagrange à 1,5 millions de km de la Terre, dans une direction opposée au Soleil (élimination des infrarouges parasites oblige), il permettra d’aller un peu plus loin dans la découverte des premières étoiles et des premières galaxies.

  

Copyright Futura-Sciences

D’autres programmes, terrestres cette fois, sont également en cours et concurrenceront un jour le James Webb. En attendant admirons la cinématique du lancement d’Ariane 5 et du déploiement complexe du télescope. A cette heure, après les mises en place d’un bouclier thermique grand comme un court de tennis et du miroir secondaire -, un trépied qui fait face au miroir principal - reste à mettre en service un radiateur évacuateur de chaleur situé derrière le miroir principal et à rabattre les volets gauche et droite dudit miroir. L'atteinte du point de Lagrange L2, une longue phase d’alignement, un peu d’ajustement d’orbite et l’exploration du fond de l’univers pourra démarrer. Evoquant ses voyages, Marguerite Yourcenar écrivait « Qui serait assez insensé pour mourir sans avoir fait au moins le tour de sa prison ?». Les prisons sont parfois dotées d’une fenêtre. Celle qui va s’ouvrir nous offrira la vision de mondes inédits.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Oui,”les prisons sont parfois dotées d’une fenêtre ”.
Pardonnez moi ce retour dans le temps mais je ne peux m’empêcher de penser à ce résistant qui avait perdu la vue Jacques Lusseyran et son ouvrage Et la lumière fut.
Nous devrions nous en inspirer en ces temps que nous traversons.

Biancarelli

Soleil vert a dit…

Mais vous savez, le James Webb va tourner le dos au Soleil et explorer "cette obscure clarté qui tombe des étoiles".

Jacques Lusseyran : La lumière intérieure, apanage des grands esprits, des ermites. Pour ma part, je ne suis pas suffisamment en accord avec moi-même pour me passer du bruit. J'ajouterai, en lisant sa biographie, que la France en ce temps là était avare de médailles et d'honneurs.

Ed a dit…

Je ne connaissais pas cette phrase de Yourcenar, mais je pense que c'est la raison pour laquelle j'ai développé une certaine addiction au voyage et la volonté de ne jamais retourner deux fois au même endroit. En revanche, j'avoue ne pas trop regarder par la fenêtre de notre prison...

Soleil vert a dit…

Italie, Costa Rica, Tanzanie ...

MCourt a dit…

Dans la tradition occidentale, les ermites sont plus enclins à l'Imitatio Christi, qu'à la lumière, qui n'est qu'une grâce extraordinaire résultant de leur expérience spirituelle, ou d'une vie d'ascèse et de remords. La fin de St Julien l'Hospitalier le montre bien. Ce que cette tradition doit aux Peres du désert n'est pas niable. Et comme telle, elle inquiète l'institution Eglise. il est révélateur de voir l'érémitisme baisser après la diffusion en France des idées tridentines.
Le phénomène est cependant plus complexe.
IL est à remarquer d'autre part que la spiritualité rheno-flamande des béguines au douzieme siècle lui donne une seconde jeunesse , notamment chez les femmes. Dans son rapport sur ses missions, parvenu tronqué, le Pere Maunoir évoque une spirituelle gyrovague qui vit dans la foret et surgit ou on ne l'attend pas pour prêcher, ce qui ressemble beaucoup à ce que faisait Christine de St Trond en Flandre cinq siècles plus tôt. il ne la nomme d'ailleurs pas. Sans doute appartient-elle à la bonne société. Et il est possible que les missionnaires femmes de Michel le Nobletz, tout comme son ordre intégralement laïc du Mépris du Monde, procède de cette influence là. Maunoir, d'ailleurs, ne le reprendra pas. Ce peut-être, hypothèse de travail, l'un des aspects de ce qu'on a appelé la tentation médiévale de la Compagnie de Jésus...

La souplesse du courant belge, ou se vouer à Dieu ne signifie pas nécessairement faire des voeux ou entrer dans un ordre se retrouve au moins en Provence avec le Père Yvan, tout à tour prêtre et ermite , poursuivi par cet idéal de pauvreté, puis fondateur d'ordre à Aix, non sans difficultés avec le haut clergé qui ne comprend pas ce prêtre multicarte, parfois visionnaire, toujours très obstiné!
En gros, on peut dire que l'érémitisme, ennobli par les Vies des Peres du Desert et un corpus de légendes de saints et saintes considérable (Sf de l'époque?) connait une seconde jeunesse avec les mouvements concomitants du franciscanisme et du beguinage.il est encore vivant au dix-septième siècle dans des régions ou en contact ou avec la spiritualité rheno-flamande,ce qui est le cas de la Bretagne par la mer, ou avec l'influence italienne réformatrice,menée par les trés remarquables archeveques du Comtat Venaissin.
Pardon pour cette parenthèse hors Sf quoique...

Soleil vert a dit…

Sans vous suivre sur le terrain peu arpenté par moi de l'érémitisme, j'avais apprécié le célèbre film de Bresson Un condamné à mort s'est évadé. Il y a des évasions physiques et des évasions spirituelles. L'ascèse, ce peut-être l'image de la démarche scientifique avec ce que cela implique de rigueur, de renonciation, d'échecs et d'avancées. Ce peut être aussi un travail sur soi-même, "les épreuves de l'esprit se libérant des routines et des préjugés" (Yourcenar encore sur L'œuvre au noir)

Mais nous sommes loin du James Webb, qui va gratter un peu plus loin que Hubble. Si l'on peut observer de belles images (quoique issues de l'infra rouge) ce sera déjà ça comme dit Alain Souchon.