jeudi 13 décembre 2018

Rue des années perdues (2)


ISBN : 978-2-35082-395-9
53 pages au format 10 x 15,
6 € (+ 2,50 € de forfait port – quel que soit le nombre d’exemplaires commandés)

Commande à Gros Textes
Fontfourane 05380 Châteauroux-les-Alpes (Chèques à l’ordre de Gros Textes)


7 commentaires:

Anonyme a dit…

Je viens de lire votre recueil,tres beaux poèmes sur le temps qui passe et la nostalgie.J'espere que les rues de votre vie future seront illuminées.

Marie

Soleilvert a dit…

Merci infiniment

Anonyme a dit…

Merci à vous,vous avez vraiment le sens de la métaphore,et il y a dans
chaque poème beaucoup de sensibilité.

Anonyme a dit…

J'ai lu,je devrais dire gouter,tes poèmes,j'ai beaucoup aimé(les poètes du métro,rue des années perdues,OnixDieu persan,le charivari du monde)

Soleilvert a dit…

Onyx Dieu persan je l'ai vraiment arraché de mon cœur.
Le charivari du monde comme La ramure des âges parle des arbres. C'est une source inépuisable d'images pour moi, ce trait d'union entre la Terre et le ciel que nous ne savons que découper et bruler.


Merci et ne m'oublie pas.

Anonyme a dit…

Tu as raison de défendre les arbres,ce sont de merveilleux oracles
et ils ont vécu eux aussi tellement de deuils,vois leur branches noires et racornies
Tu connais la chanson D'Adèle"Il faudrait tout oublier,tout oublier"..
Un peu facile à dire.

Anonyme a dit…

C'est Angèle et non pas Adèle.