dimanche 30 septembre 2018

Je ne suis pas absent, je suis mort


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Mais non, les poètes ne meurent jamais.

Ed a dit…

"dans l’Est comme dans le Nord, la terre autant que les esprits se souviennent des boucheries militaires du XXe siècle"

Ohhh que oui. C'est dans l'air, dans nos veines. Partout. Chez tout le monde. C'est la première fois que je lis ca et je suis ravie de constater que ce n'était pas qu'une impression :)