mardi 16 juillet 2019

Ngeke sisambona Johnny Clegg 1953-2019


Quand Les Inconnus parodiaient Johnny Clegg

6 commentaires:

Ed a dit…

Quand j'ai appris sa mort, je me suis repassé cet hommage (de son vivant !) en boucle !

https://www.youtube.com/watch?v=cvyB2YgakMg

Soleilvert a dit…

C'est vraiment sympa cette vidéo. C'est un de ces moments où l'on se remet à croire en l'Homme.
Alors que l' Afrique du Sud va vers l'apaisement, Trump replonge les States dans les années 60 et la ségrégation. Même un personnage aussi réactionnaire que John Wayne allait passer ses vacances au Mexique.Si Le Trésor de la Sierra Madre était tourné aujourd'hui Bogart devrait escalader un mur

Je vais poster ta vidéo si ça ne te dérange pas.
Au fait, en mauvais zoulou Ngeke sisambona Johnny Clegg signifie "Nous ne le reverrons plus jamais Johnny Clegg"

Merci. SV très triste

Claudio Bahia a dit…

bonjour,
votre hommage à Johnny Clegg, m'a fait remonter de très vieux souvenirs: à Johannesburg en 1978, j'ai vu un Musical (je ne sais si le mot est adéquat) qui s'appelait Ipi N'Tombi. ça m'avait impressionné au plus haut point. (je travaillais pour une Usine pharmaceutique à Bethléem , à 3 h de route de Joburg.
Merci à vous pour ce blog très intéressant

Soleilvert a dit…

Merci
J'essaye d'être éclectique (enfin avec une prédominance d'ouvrages SF, fantastique …)
Cordialement

SV

Anonyme a dit…

Merci pour cet hommage à Johnny Clegg.
Concernant le Mexique et la haine de Trump envers ce pays et les latinos en général, il me vient cette phrase de Porfirio Diaz:
"Pauvre Mexique ,si loin de Dieu et si proche des Etats Unis".

Ed a dit…

Ah. Contente que tu l'ai postée. Un grand homme, et Campan a tout donné.